Hi!

Publié: 15/02/2011 dans Base
Tags:, ,

Bienvenue sur mon machin où y’aura des trucs dedans, là!

Parait que c’est à la mode d’avoir ça, bon ben voilà, ça c’est fait!

(PS: Si vous êtes sous IExplore, sortez vite avant que cela n’explose et rechargez la page sous Firefox!!! Téléchargez Firefox)

Publicités

Tiens, j’avais pas encore publié mon projet de « réplique » de Sojourner commencé il y a 4 ans?
Ben c’est chose faite!
Entre divers projets commencés et publiés ici, pas encore finis par manque de temps, j’ai (enfin) décidé de continuer mon robot, grâce à Arduino qui me facilite grandement la tâche (ardue j’en conviens) au niveau électronique et language de programmation qui, à la base, devait tourner autour des microcontrôleurs PIC et de morceaux de robot Cybot.
Ca y’est, la partie méca étant bien avancée et plus fiable qu’au début du projet ainsi que la carte électronique proto avec le source du programme gérant les moteurs pas à pas bipo et les servomoteurs.
Bon, comme pour le reste, la suite viendra en temps et en heure!
Aller, un aperçu de l’engin fabriqué avec les « moyens du bord »…

Sojourner versus Arduino et DIY...

Sojourner versus Arduino et DIY…

Antisèche MYSQL

Publié: 18/03/2014 dans Programmation
Tags:, ,

Voici une petite anti-sèche des commandes MySQL les plus courantes. On sait jamais, ça peut être utile…
(Surtout pour moi qui ai une ram datant de l’époque mérovingienne…)

CREATE DATABASE `maindb` /*!40100 DEFAULT CHARACTER SET utf8 */;

DROP TABLE IF EXISTS `maindb`.`log`;
CREATE TABLE  `maindb`.`log` (
`id` bigint(20) unsigned NOT NULL AUTO_INCREMENT,
`client` varchar(64) NOT NULL,
`method` varchar(16) NOT NULL,
`component` varchar(32) NOT NULL,
`timestamp` timestamp NOT NULL DEFAULT CURRENT_TIMESTAMP,
`freetext` varchar(256) NOT NULL,
`ack` enum(’0′,’1′) NOT NULL DEFAULT ’0′,
PRIMARY KEY (`id`)
) ENGINE=InnoDB AUTO_INCREMENT=5 DEFAULT CHARSET=utf8;

INSERT INTO log (client, method, component, freetext)
VALUES (‘Client01′, ‘PS’, ‘COMP01′, “”);

INSERT INTO log (client, method, component, freetext)
VALUES (‘Client01′, ‘SNMP’, ‘COMP01′, ‘No response from localhost’);

SELECT * FROM log;

SELECT * FROM log WHERE ack=’0′;

CREATE VIEW `maindb`.`not_ack` AS
SELECT id, client, method, component, timestamp, freetext FROM log WHERE ack=’0′;

UPDATE log SET ack=’1′ WHERE client=’Client01′;

DELETE FROM log WHERE client=’Client01′;

SELECT * FROM not_ack;

SELECT * FROM maindb.log WHERE DATE_SUB(CURRENT_TIMESTAMP(), INTERVAL 2 HOUR) <= timestamp;

DELETE FROM maindb.log WHERE (DATE_SUB(CURRENT_TIMESTAMP(), INTERVAL 30 DAY) > timestamp) AND (ack=’1′);

Procédures et fonctions stockées

Procédure:

DELIMITER $$

DROP PROCEDURE IF EXISTS `maindb`.`CLEAN_OLD_ACK` $$
CREATE PROCEDURE `maindb`.`CLEAN_OLD_ACK` ()
BEGIN
DELETE FROM maindb.log
WHERE (DATE_SUB(CURRENT_TIMESTAMP(), INTERVAL 30 DAY) > timestamp)
AND (ack=’1′);
END $$

DELIMITER ;

Procédure renvoyant une valeur passée en paramètre:

DELIMITER $$

DROP PROCEDURE IF EXISTS `maindb`.`NBALERTS` $$
CREATE DEFINER=`root`@`localhost` PROCEDURE `NBALERTS`(OUT result BIGINT)
BEGIN
SELECT COUNT(*) INTO result FROM log;
END $$

DELIMITER ;

On peut l’utiliser ainsi:

CALL NBALERTS(@a);
SELECT @a;

Procédure utilisant une variable utilisateur:

SELECT value INTO @age FROM config WHERE token=’age_purge’ LIMIT 1;
SELECT * FROM log WHERE (UNIX_TIMESTAMP(NOW())-UNIX_TIMESTAMP(timestamp) > (86400*@age));

Fonction:

DELIMITER $$

DROP FUNCTION IF EXISTS `maindb`.`bonjour` $$
CREATE FUNCTION `maindb`.`bonjour` (s CHAR(20)) RETURNS CHAR(50)
BEGIN
RETURN CONCAT(‘Bonjour, ‘,s,’!’);
END $$

DELIMITER ;

Elle peut s’utiliser ainsi:

SELECT bonjour(‘moi’);

Création de vue:

select
`maindb`.`user`.`Id` AS `id_user`,
concat(`maindb`.`user`.`prenom`,’ ‘,`maindb`.`user`.`nom`,’ (‘,`maindb`.`user`.`pseudo`,’)’) AS `nom`,
`maindb`.`user_objet`.`objet` AS `objet`
from (`maindb`.`user` left join `maindb`.`user_objet` on((`maindb`.`user`.`Id` = `maindb`.`user_objet`.`id_user`)))

Client MySQL en C#

Vous aurez besoin du connecteur MySQL .NET, disponible sur le site de MySQL.

using System;
using System.Collections.Generic;
using System.Text;
using System.Threading;
using MySql.Data.MySqlClient;

namespace mysql
{
class MySQLConnector
{
private MySqlConnection ConnectionRessource;
private string DBName;
private string Server;
private string Login;
private string Password;
private Boolean dbUp;
private string connectionString;

private string requete;
private MySqlCommand com;
private MySqlDataReader dr;

public MySQLConnector()
{
this.DBName = “testdb”;
this.Server = “localhost”;
this.Login = “root”;
this.Password = “pass”;
this.dbUp = false;
this.connectionString = “Server=” + this.Server + “;” +
“Database=” + this.DBName + “;” +
“User ID=” + this.Login + “;” +
“Password=” + this.Password + “;”;
try
{
ConnectionRessource = new MySqlConnection(connectionString);
ConnectionRessource.Open();
this.dbUp = true;
}
catch(MySqlException e)
{
System.Console.Out.WriteLine(e.Message);
}
}

public void Close()
{
try
{
ConnectionRessource.Close();
}
catch (MySqlException e)
{
System.Console.Out.WriteLine(e.Message);
}
}

public void test()
{
requete = “SELECT * FROM table”;
com=new MySqlCommand(requete,ConnectionRessource);
dr = com.ExecuteReader();
while(dr.Read())
{
for(int i=0;i<dr.FieldCount;i++)
{
System.Console.Out.Write(dr.GetValue(i)+” “);
}
System.Console.Out.WriteLine(“”);
}
}
}
}


Avant de poursuivre la construction de mon rover, copie du rover Sojourner qui avait ouvert la voie aux autres rovers sur Mars, je vais construire mon drone quadrimoteur à base d’Arduino et d’éléments de récupération.

Sur la base de ce que l’on peut trouver ça et là sur le net, entre les modèles en kit, les modèles assemblés en vente « prêt à jouer », les modèles fabriqués par imprimante 3D ou les modèles « maison », j’ai glané toutes les infos qui m’étaient nécessaires un peu sur tous ces sites et modèles, et décidé de tout me fabriquer moi même (sauf bien entendu ce que je ne peux faire).

Le but du jeu, quadri-moteur bi-pales, léger, Arduino, auto-stabilisation par gyro et accéléromètre, caméra 2.4ghz, pilotage soit par pc ou soit par radio-commande, autonomie intéressante.

Concernant les moteurs, je vais tester plusieurs méthodes, soit des blocs moteur/pignons/axe/pales de petit hélico Picooz, soit des moteurs spindle de lecteur cdrom avec pales de Picooz, soit des moteurs brushless RC avec pales RC.

Pareil, pour les pales, je vais essayer soit le  bipale de Picooz, soit un bipale acheté en magasin RC, soit un octuple pales de ventilateur de pc de 20cm de diamètre.

J’ai déjà commencé l’assemblage des quatre bras et du boitier qui recevra l’électronique.

_MG_6021<=Vue sur l’assemblage des bras sur une grille métallique de ventilateur de pc

 

_MG_6022<=Détail sur la découpe et l’ajustage des bouts de cornière alu

 

_MG_6023<=Rendu final du tout assemblé

 

C’est tout pour l’instant…
Prochaine étape, pré-assemblage de l’électronique et test des différents moteurs avec Arduino.

MEILLEURS VOEUX 2014!

Publié: 04/01/2014 dans Electronique

Meilleurs voeux 2014 !!!

Meilleurs voeux 2014 !!!


Voilà, après une tentative échouée sur une SPC900 et grillé le capteur ccd, je me suis rabattu sur une Toucam pro II (840k) avec le même capteur, un ICX098BQ.

Le mode opératoire de modifications reste le même que la première idée avec la SPC900, déport du capteur CCD, refroidissement avec module Peltier 25w, mise en boitier hermétique, obturateur électromécanique, modification longue pose, modification de l’amplificateur.

Finalement, concernant le logiciel de gestion de la cam, je préfère rester avec la Toucam pro II, bien plus complet que celui de la SPC900, même si nos logiciels d’astro sont là pour prendre le relais.

Par ailleur, WcCtrl et WcRmac ont été super utiles pour basculer en mode RAW couleur et sauvegarder les paramètres de l’eeprom en local.

Acta non verba où des photos des étapes du travail effectué viennent ci-dessous:

Installation de la calle

Installation du joint caoutchouc

Pose du capteur CCD

Pose du doigt caloporteur sur le CCD, récupéré sur un vieux camcorder VHS CANON, et fixation par vis sur un porte objectif de récupération. Silicon thermique entre le CCD et le doigt

Vérification et centrage du capteur dans le porte objectif et marquage de la broche 1, avant serrage

Soudage des broches du CCD sur une nappe récupérée sur un vieux camcorder VHS Panasonic

Itou que l’image précédente

Fixation du doigt caloporteur sur un radiateur de chipset de carte mère PC, des écrous sont bloqués dans les ailettes et tiennent vraiment bien. Après serrage, les écrous remontent légèrement et permettent le plaquage du doigt caloporteur contre le refroidisseur alu, avec silcon thermique entre

Pliage des nappes en préparation à blanc

Soudage des nappes sur des connecteurs récupérés je ne sais où, mais bien pratique en cas de démontage de la carte électronique! La vue horrible de certaines modifs de webcam que j’ai pu trouver sur le net m’a imposée d’ajouter des connecteurs au lieu de souder à l’arrache (et parfois avec d’horribles fils trop gros!) sur la carte électronique. Faut pas être boeuf!!!

J’aurai pu prendre les connecteurs de nappe trouvés avec les nappes mais tout était déjà prêt venant de la SPC900 et si j’aurais besoin, à la suite, de connecter je ne sais quoi sur une des broches allant au capteur CCD, ben c’est là…

Nota bene une broche vide sur chaque nappe, qui me serviront à connecter une thermistance ou un capteur I2C pour mesure de température côté CCD…

Thermistance soudée et placée contre le CCD

Découpage et usinage d’un bloc de plexi récupéré sur une vieille dalle LCD, qui assurera la rigidité de l’ensemble et l’isolation thermique dans le boitier

Vue sur l’obturateur électromécanique du vieux camcorder VHS CANON ainsi que de la bague de fixation sur le coulant du télescope sur le haut du boitier tout en époxy cuivré double face

Vue intérieur du boitier avec l’obturateur fixé (C’est simple, con, mais ca suffit pour fonctionner…)

On aperçoit en haut à droite de la carte électronique un quadruple NAND TTL en HC pour la modif longue pose qui sera raccordé par la suite à un convertisseur RS232 USB

Après assemblage et connexion de la gestion de ventilo, mise en route de l’ensemble Peltier/ventilo et mesure de température prise directement sur le haut du doigt caloporteur, en effet, ca fonctionne! -6.3°C!!!

Vue sur le fil du capteur de temp du multimètre par l’obturateur, on aperçoit la vitre du CCD légèrement givrée…

Plus près…

Encore plus près, au mieux!!! Petiote précision, par la suite, j’ai monté un disque de verre, récupéré sur une lampe dichroïque 12v de spot, elle est prise en sandwich entre la bague et le boitier, collée par une colle époxy 3M Scotch DP490

Vue sur la carte de gestion du ventilo. Je posterai plus tard le schéma de gestion à base de TL494…

L’ensemble monté sur le coulant du télescope… En attendant des camshoot avant et après refroidissement et modifs, la suite au prochain numéral!


Voici quelques astuces pour Windows Vista et 7 :

================================ Optimisations ================================

Si tu trouves que ton PC est moins rapide qu’avant, essaie ces astuces :

Réduire les programmes de démarrage :

  • Va dans Démarrer, puis dans la barre de recherche, tape msconfig. Clique sur le résultat, puis confime l’opération si nécessaire.
  • Dans la fenêtre qui s’affiche alors, va dans l’onglet Démarrage et décoche les programmes superflux que tu ne veux pas démarrer lors du démarrage de Windows.
    /!\ Ne pas désactiver les programmes système !
    –> Si tu hésites pour un programme, demander avant.
    Un peu d’aide sur msconfig ici > http://declicomatik.forumgratuit.fr/les-tutos-windows-f…
  • Clique sur Ok. Mets redémarrer lorsque le système te dira qu’il doit redémarrer pour enregistrer les modifications.
  • Quand l’ordinateur va redémarrer, normalement il démarrera plus rapidement et sera plus vite disponible. ;)Remarque : Au redémarrage il te dira que tu as modifié la façon de démarrer Windows. Coche Ne plus afficher ce message et clique sur Ok. Le tour est joué !

Optimisations :

  • En augmentant la mémoire virtuelle. Ton PC, lorsqu’il manque de mémoire vive, utilise une partie du disque dur pour stocker les données temporaires (à l’intérieur du fichier pagefile.sys), ce qui imite la RAM. Tu peux donc gonfler ce fichier d’échange pour augmenter la vitesse de ton ordinateur.–> Pour ça, va dans Démarrer > Panneau de configuration > Système > Paramètres système avancés > Clique sur le bouton Paramètres qui se situe dans le cadre intitulé « Performances » > Onglet avancé > Modifier…Dans la petite fenêtre qui s’ouvre alors, coche taille personnalisée puis mets dansTaille initiale1,5 fois ta RAM (par exemple, si tu as 2 Go de RAM, mets 3072 Mo), et dans taille maximale 4095 Mo. Clique alors sur Ok puis redémarre ton ordinateur.Remarque : ce fichier d’échange ne remplace pas totalement la RAM. Si tu veux augmenter les performances de ton système d’une manière plus forte, achète des barettes de RAM !
  • Ajuste les paramètres visuels de la GUI (interface graphique d’utilisateur) : Retourne dans Dans « performances », mais cette fois-ci va dans l’onglet effets visuels. Désactive les effets graphique que tu ne souhaites pas : le système sera en conséquence moins lent.
  • Enfin, il existe diverses astuces pour accélerer Windows, mais c’est un peu plus technique (il faut aller dans le registre, etc.).
    Voici un lien qui t’intéressera sûrement : http://www.pcastuces.com/pratique/windows/vista/default.htm.

Outils :

  • Utilise CCleaner pour nettoyer ton registre.
  • Défragmente tes disques dur : Démarrer > Ordinateur > Clic droit sur le disque > Propriétés > Outils > Défragmenter.
  • Vérification des erreurs sur le disque : Démarrer > Ordinateur > Clic droit sur le disque > Propriétés > Outils > Vérification des erreurs.

BIOS :Le BIOS (qui est indépendant de l’OS), boote par défaut sur un CD : le fait de régler le BIOS en le faisant démarrer directement sur le disque dur permet de faire gagner quelques secondes ! ( ! ne pas oublier de le régler à nouveau si tu as besoin de booter sur un CD)

================================ Prévention ================================

Les dangers du P2P (comme emule …) : http://forum.zebulon.fr/index.php?showtopic=85544

Pour télécharger gratuitement et légalement, je te conseille Beezik , qui a pour avantages :

 

  • Une meilleure qualité de son
  • Pas de virus !

 

Les dangers des cracks, des keygens : http://forum.malekal.com/danger-des-cracks-t893.html

Rappels sur les OS piratés : http://redirectingat.com/?id=1402X522807&xs=1&u…

Les dangers des sites pour adultes…

********************************

Logiciels de sécurité déconseillés :

Avast, McAfee, Norton suite, Panda (enfin tous les antivirus préinstallés sur des pc achetés en grande surface…)

Logiciels de sécurité conseillés :

Anti-virus : Avira antivir

Pour scanner tes fichiers : MBAM (MalwareByte) , SpybotSD (ne pas activer la protection résidente!)

********************************

Attention, contrairement aux idées reçues :

  • Ne jamais avoir deux anti-virus avec la protection en temps réelle activée, c’est la meilleure façon de créer des conflits. Plusieurs anti-virus actifs peuvent s’entraver, et, au final, le PC que l’on croyait plus sécurisé devient une vraie passoire…
  • Les anti-spywares ne servent à rien !! (En installer un {MalwareByte, SpybotSD} mais éviter d’activer la protection résidente, sauf la surveillance WEB)
  • Je conseille fortement de ne pas installer des packs de « transformation’, qui donnent par exemple l’allure de Windows Vista à un Windows XP. Ce genre de programmes posent beaucoup de problèmes !!!
  • Les programmes de scan de base de registre ou d’optimisation de base de registre tels PCBOOST ou autre REGISTRY BOOSTER ne font rien de plus que de bousiller la base de register au lieu de la nettoyer et sont, pour la plupart, payants, difficiles à désinstaller, bourrés de cochonneries et ralentissent considérablement ton PC.
  • Ce n’est pas parce qu’un antivirus ou un surveillant réseau tel MBAM affiche une info de blocage réussi de l’adresse IP machin que ton pc est forcément infecté ou piraté de l’extérieur, mais qu’un logiciel quelconque tente d’accéder au réseau distant en utilisant des adresses IP ou des ports peu recommandés. Les messages sont peut être saoulant mais c’est pour le bien de ton PC! Si tu ne veux pas de tels messages en permanence, n’utilises pas de logiciel p2p, de logiciels de messagerie bizarres (tel Incredimail ou The bat) car il existe deux bons logiciels tels Outlook ou Mozilla Thunderbird (très bon) ou arrêtes ton abonnement à Internet!
  • N’installes pas n’importe quel logiciel à la con sous prétexte que le copain a installé ça, son PC est peut-être infecté mais ne le voit pas (par manque d’expérience sûrement)
  • Ce n’est pas parce que tu installes toutes les barres de recherche possibles pour ton navigateur que tu auras forcément la réponse à ce que tu cherches désespérément! (Genre les barres de recherche proposées, Ask…, que tu peux cocher ou décocher à l’installation d’un autre logiciel. En plus, d’une tu n’aura plus beaucoup de place en hauteur dans ton navigateur et de deux, plus tu auras de barres, de plugins ou d’addon installés et chargés, plus ton navigateur internet sera de moins en moins performant (sans compter la gourmandise en mémoire!)
  • Ce n’est pas parce que Windows possède par défaut Internet Explorer que ce sera forcément le plus fiable et le plus performant! A contrario, ce n’est pas parce que tout le monde recommande LE nouveau navigateur internet (genre Chrome) que ce sera forcément le plus fiable et le plus rapide! Personnellement, je préconise Mozilla Firefox (à optimiser suivant de bons tutoriels disponibles sur internet).
  • Et ce n’est pas parce que le copain « touche plus » que toi en informatique que ce sera LUI qui te donnera les meilleurs conseils ou t’évitera d’avoir un PC qui boite… Mieux vaut se tourner vers des personnes d’expérience! (Moi par exemple! lol Nan, je tapes l’informatique depuis 86 et suis passé sur tout type d’ordinateur mais bien des choses que j’apprends tous les jours!)
  • Enfin, EVITEZ DE JETER à tout bout de champs vos PC simplement sur le fait qu’un couillon de vendeur vous dit « votre pc est fichu » ou « votre pc est un dinosaure! », soit tu n’en veut plus et est irréparable, alors emmènes le à la déchèterie, soit consultes plusieurs magasins spécialisés où l’un d’eux te donnera sûrement la meilleur solution et le meilleur prix de réparation. Vous polluez la planète en jetant tout à tout bout de champs!!!
    La plupart des pannes proviennent d’un bouton POWER cassé, d’un câble d’alimentation abimé, ou d’une simple pile de sauvegarde de carte mère qui est hs… M’enfin je dis ça…

Harley 1200 Sportster Service manual part1

sarko trabant

Publié: 29/03/2011 dans Fun
Tags:, ,

La nouvelle voiture du peuple!

sarkotrabant

sarkotrabant


Une très simple antenne active peut être conçue en utilisant ce schéma qui est à base de transistors.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce projet d’antenne électronique active est utile pour une large gamme de fréquences RF couvrant trois bandes RF: HF, VHF et UHF.
Cette simple antenne active est destiné à amplifier des signaux de 3 à 3000 mégahertz, dont trois gammes reconnues:
3-30Mhz (HF), 30-300Mhz (VHF-FM); 300-3000MHz (UHF).
Cette antenne active HF VHF UHF ne contient que deux éléments actifs: Q1 (qui est un
MFE201 MOSFET canal N à double porte) et T2 (qui est un transistor NPN 2SC2570 silicium VHF).
Ces transistors fournissent la base de deux états indépendants, pré-amplificateur RF et commutation.
Deux interrupteurs DPDT jouent un rôle majeur dans ce circuit, l’interrupteur S1 permet de sélectionner l’un des circuits pré-amplificateur soit HF ou soit VHF / UHF et l’interrupteur S2 est utilisée pour couper l’alimentation du circuit, en couplant la ligne antenne directement à l’entrée du récepteur.
Ce circuit doit être alimenté à partir d’une simple source 9V redressée filtrée stabilisée (ou une pile de 9 volts) et est très utile pour utiliser comme une antenne d’intérieure.


Séisme de megathrust - D'après Earthquake Hazards Program: USGS

Séisme de megathrust – D’après Earthquake Hazards Program: USGS
Le séisme du 11 mars 2011 ayant frappé l’île d’Honshu est un séisme du type « megathrust » comparable à ceux de Sumatra du 26/12/ 2004 et du Chili 27/02/2010

Explications détaillées sur Suite101

Le tableau temps réel des diverses secousses sismiques dans le monde sur earthquake.usgs.gov

A savoir sur ce tableau:

MAG UTC DATE-TIME
y/m/d h:m:s
LAT
deg
LON
deg
DEPTH
km
Region
MAP 2.7 2011/03/17 23:48:01 39.034 -118.815 9.1 NEVADA
MAP 4.8 2011/03/17 23:11:41 38.996 142.602 44.7 NEAR THE EAST COAST OF HONSHU, JAPAN

où MAG = magnitude ressentie sur l’échelle ouverte de Richter, DEPTH km = profondeur de l’épicentre

si bien qu’un séisme ressenti à 6.0 à une profondeur de 12km peut être moins dévastateur qu’un séisme de 9.0 à une profondeur de 32km, comme il s’est passé pour le récent séisme au Japon.

Tout dépend aussi du type de séisme, trois types principaux: de type tectonique, volcanique ou artificiel.

Dans le type tectonique, nous auront trois types de failles générant un séisme:

  • La faille décrochante qui est un mouvement longitudinal par rapport à la faille.
  • La faille normale qui est un mouvement vertical de haut en bas, dit « en rejet ».
  • La faille inverse où la plaque en mouvement remonte verticalement, à l’opposé de la faille normale.

Les failles normale et inverse provoquent, principalement, un tsunami quand elles sont dans un océan.

La faille décrochante peut être observée, par exemple, en Californie à San Andreas où le côté ouest de cette ville, et donc de la faille, ce trouve sur la plaque Pacifique et le côté est sur la plaque Nord Américaine. La plaque Pacifique imprime une légère « rotation » anti-horaire sur son côté est si bien que le côté ouest de San Andreas remonte.

Mais malgré tout, cette faille est assez spéciale car la plaque Nord Américaine « pousse » la plaque Pacifique, dû au rift de la dorsale Atlantique où « sort » du magma en permanence (l’océan Atlantique augmente de surface chaque années!)

Par ailleurs, il existe différents types d’onde sismique:

Au moment du relâchement brutal des contraintes de la croûte terrestre (séisme), deux grandes catégories d’ondes peuvent être générées. Il s’agit des ondes de volume qui se propagent à l’intérieur de la Terre et des ondes de surface qui se propagent le long des interfaces.

Dans les ondes de volume, on distingue :

  • les ondes P ou ondes de compression. Le déplacement du sol se fait par dilatation et compression successives, parallèlement à la direction de propagation de l’onde. Les ondes P sont les plus rapides (6 km/s près de la surface). Ce sont les ondes enregistrées en premier sur un sismogramme.
  • les ondes S ou ondes de cisaillement. Les vibrations s’effectuent perpendiculairement au sens de propagation de l’onde, comme sur une corde de guitare. Plus lentes que les ondes P, elles apparaissent en second sur les sismogrammes.

Vous pouvez retrouver toutes ces informations intéressantes sur le site Wikipédia.