Archives de la catégorie ‘Sismologie amateur’


Depuis le temps que je devais m’en monter au moins un, bah voilà, je m’y met!

Le premier, un type vertical à répulsion magnétique.

Composé d’un aimant doublé néodyme fixe sur le socle avec, en opposition, un autre doublé néodyme, décentré de 1cm 5 et incliné de 25°, en bout de bras en V ui est fixé à une charnière métallique, elle même fixée à un vieux refroidisseur alu de CPU.

Le double bobinage en opposition, fixé au socle, est récupéré sur un moteur pas à pas (dont je n’ai plus la référence).

Trois aimants de même modèle que ceux de l’élément répulsif sont assemblés avec, en bout, un boulon acier de bon diamètre, plongeant au milieu des bobinages.

Le transformateur posé sur le bras mobile sert de masselotte de compensation.

Bien entendu, tout est fait « de tête » mais cela fonctionne pas trop mal!

Pour le moment, je n’ai pas fait de carte préampli-comparateur-ampli-convertisseur A/D mais c’est prévu.

 

 

 

 

 

 

 

Le double bobine est connecté par jack 3.5 à l’entrée micro d’un EEEPC.

Le logiciel d’analyse du signal est un oscilloscope double trace realtime de bonne facture, Winscope.

Ci dessous, un léger train d’onde généré par un très très léger tapotement de mon talon sur le sol carrelé, le sismo posé sur un gros buffet en chêne massif.

 

 

 

 

 

 

 

Par la suite, vous aurez droit à l’électronique dès que je l’aurai montée puis s’en suivront les modèles horizontal longue période et courte période.

A suivre…