Articles Tagués ‘8.9’


Séisme de megathrust - D'après Earthquake Hazards Program: USGS

Séisme de megathrust – D’après Earthquake Hazards Program: USGS
Le séisme du 11 mars 2011 ayant frappé l’île d’Honshu est un séisme du type « megathrust » comparable à ceux de Sumatra du 26/12/ 2004 et du Chili 27/02/2010

Explications détaillées sur Suite101

Le tableau temps réel des diverses secousses sismiques dans le monde sur earthquake.usgs.gov

A savoir sur ce tableau:

MAG UTC DATE-TIME
y/m/d h:m:s
LAT
deg
LON
deg
DEPTH
km
Region
MAP 2.7 2011/03/17 23:48:01 39.034 -118.815 9.1 NEVADA
MAP 4.8 2011/03/17 23:11:41 38.996 142.602 44.7 NEAR THE EAST COAST OF HONSHU, JAPAN

où MAG = magnitude ressentie sur l’échelle ouverte de Richter, DEPTH km = profondeur de l’épicentre

si bien qu’un séisme ressenti à 6.0 à une profondeur de 12km peut être moins dévastateur qu’un séisme de 9.0 à une profondeur de 32km, comme il s’est passé pour le récent séisme au Japon.

Tout dépend aussi du type de séisme, trois types principaux: de type tectonique, volcanique ou artificiel.

Dans le type tectonique, nous auront trois types de failles générant un séisme:

  • La faille décrochante qui est un mouvement longitudinal par rapport à la faille.
  • La faille normale qui est un mouvement vertical de haut en bas, dit « en rejet ».
  • La faille inverse où la plaque en mouvement remonte verticalement, à l’opposé de la faille normale.

Les failles normale et inverse provoquent, principalement, un tsunami quand elles sont dans un océan.

La faille décrochante peut être observée, par exemple, en Californie à San Andreas où le côté ouest de cette ville, et donc de la faille, ce trouve sur la plaque Pacifique et le côté est sur la plaque Nord Américaine. La plaque Pacifique imprime une légère « rotation » anti-horaire sur son côté est si bien que le côté ouest de San Andreas remonte.

Mais malgré tout, cette faille est assez spéciale car la plaque Nord Américaine « pousse » la plaque Pacifique, dû au rift de la dorsale Atlantique où « sort » du magma en permanence (l’océan Atlantique augmente de surface chaque années!)

Par ailleurs, il existe différents types d’onde sismique:

Au moment du relâchement brutal des contraintes de la croûte terrestre (séisme), deux grandes catégories d’ondes peuvent être générées. Il s’agit des ondes de volume qui se propagent à l’intérieur de la Terre et des ondes de surface qui se propagent le long des interfaces.

Dans les ondes de volume, on distingue :

  • les ondes P ou ondes de compression. Le déplacement du sol se fait par dilatation et compression successives, parallèlement à la direction de propagation de l’onde. Les ondes P sont les plus rapides (6 km/s près de la surface). Ce sont les ondes enregistrées en premier sur un sismogramme.
  • les ondes S ou ondes de cisaillement. Les vibrations s’effectuent perpendiculairement au sens de propagation de l’onde, comme sur une corde de guitare. Plus lentes que les ondes P, elles apparaissent en second sur les sismogrammes.

Vous pouvez retrouver toutes ces informations intéressantes sur le site Wikipédia.